richard-mille-akani-simbine-21122

Akani Simbine

La révolution du sprint

Akani Simbine sème de l’or dans son sillage. Il termine de plus en plus ses courses à l’international enveloppé dans le drapeau de son pays. Cet acteur des plus prometteurs de l’athlétisme sud-africain est devenu, à 24 ans, membre de la famille Richard Mille.

gzalerie-akani2-e1573232343442

De l’or dans son sillage

Il n’est pas le premier sprinteur sur de courtes distances à en faire partie. Lors de la Ligue de diamant à Londres, en 2019, Akani est passé devant l’ancien champion du monde Yohan Blake, également partenaire de la marque d’horlogerie, avec un temps de 9s 93. « J’étais très content de mon temps. Je suis allé là-bas en ayant la victoire pour objectif. J’en avais surtout besoin pour rebooster ma confiance en moi et je suis revenu avec ma meilleure performance de la saison. »

coolakani

« Je suis honoré de faire partie de cette famille. Richard Mille s’efforce d’être le meilleur et de mon côté, je m’efforce d’être le meilleur dans ce que je fais, c’est-à-dire courir extrêmement vite ! Je cours contre la montre, collaborer avec une marque qui représente ce qui se fait de meilleur en termes de mesure du temps était donc une évidence. Le temps est précieux et Richard a su voir sa valeur. Il est une source d’inspiration. Il est la preuve vivante qu’un travail acharné et une volonté farouche d’atteindre les meilleurs résultats permet d’obtenir ce que l’on veut, et même plus encore ! »

Akani Simbine

Prendre l’avantage sur ses rivaux

Par son engagement et son dévouement, le jeune athlète de Johannesburg a lentement pris l’avantage sur ses rivaux, et ce à une vitesse sans précédent. Déjà, lors des Jeux Olympiques de Rio, Yohan avait été talonné de près par Akani, les deux sprinteurs terminant respectivement à la 4e et à la 5e place avec tout juste un centième de seconde d’écart. Akani a ensuite passé l’année 2018 à monter sur les podiums internationaux. Après une médaille de bronze décrochée au Meeting d’athlétisme de Madrid (son premier 100 m sous les 10 secondes, à 9 s 98), il a obtenu l’argent au Golden Spike d’Ostrava, en République tchèque, avant de décrocher enfin l’or aux Jeux du Commonwealth de Gold Coast, en Australie. Le succès d’Akani n'est pas uniquement le fruit d’un entraînement intensif au quotidien. Il doit également beaucoup aux conseils d’un ami spécial, véritable légende, qui connaît mieux que personne les défis sur le plan physique et mental que représente le 100 m : Usain Bolt.