richard-mille-rm-001-tourbillon-45240
2001

RM 001

Tourbillon

Technicité, performance et résistance extrême sont les maîtres-mots de Richard Mille depuis qu’il s’est lancé dans cette aventure.
La RM 001 présentée en coulisses lors du salon Baselworld de 2001 par son créateur, jetant sans aucune hésitation la montre sur le sol pour démontrer à ses futurs revendeurs et partenaires que son calibre tourbillon était unique, son succès immédiat devenu légendaire, toutes ces histoires font partie de la RM 001.

richard-mille-rm-001-tourbillon-43561

La RM 001 marque la genèse de la série qui a suivi avec la RM 002, puis la RM 003, etc. Elle a servi de laboratoire à taille réelle pour Richard Mille et Renaud & Papi, afin d’appliquer les solutions techniques choisies par leur bureau de conception. Elle a posé les bases de ce qu’allait devenir la marque et a également imposé des lignes désormais reconnaissables entre mille.

Richard Mille s’est détaché de tout ce qui était réalisé à l’époque sur le plan technique en concevant une architecture de mouvement à tourbillon permettant un entretien optimal et offrant une résistance aux chocs extrême. Le boîtier et le mouvement ont été conçus en simultané, sans cercle d’emboîtage. Une esthétique tout à fait unique à une époque où l’on considérait que le tourbillon était un organe fragile, animant des montres impossibles à porter en dehors de certaines occasions bien spécifiques.

Ce mouvement, un prototype véritablement unique, a tout d’abord été assemblé autour d’une platine en maillechort, pour des raisons de coûts et de développement. Fait rare à l’époque, un traitement PVD noir été appliqué. Ce traitement, utilisé en mécanique, réduit le besoin de lubrification et offre une protection bien plus importante, tout en mettant en lumière le soin apporté à la construction et à la finition. Le rhodiage aurait donné un résultat visuel similaire, mais l’utilisation du PVD était alors totalement innovante en horlogerie. Onze montres dotées d’une platine en maillechort seront produites avant la première production réussie d’une platine en titane qui vaudra à la marque sa réputation de leader dans l’utilisation de matériaux innovants. Les platines en titane, véritable exploit technique, allaient devenir une norme chez Richard Mille et allaient être assemblées sur les 6 dernières montres de cette pré-série.

richard-mille-rm-001-tourbillon-8567
bloc360_RM001_d01-1
getImageAlt('', item.acf.hero.image)
RM 002-V1
Tourbillon
Précédente
getImageAlt('', item.acf.hero.image)
RM 71-02
Tourbillon Automatique Talisman
Suivante