richard-mille-rm-008-tourbillon-chronograph-10130
2005

RM 008-V2

Tourbillon Chronographe à Rattrapante

Doté de fonctionnalités très proches de celles de la RM 004 Chronographe à rattrapante, le modèle phare RM 008 intègre toutes les caractéristiques de son prédécesseur, dont il se distingue par l’ajout d’une cage de tourbillon composée de 85 pièces et pesant seulement un tiers de gramme (0,34 g). Il s’agissait là du premier chronographe à rattrapante développé au XXIe siècle, et pendant plusieurs années suivant son lancement en 2003, cette montre est restée la plus complexe de toute la collection. Son niveau de complexité technique était tel que, au moment de sa création, un seul horloger en Suisse était capable d’exécuter à la perfection les opérations de finition et d’assemblage nécessaires à sa fabrication, qui relevait de la prouesse.

Calibre RM008-V2

Mouvement tourbillon à remontage manuel avec heures, minutes, secondes, fonction chronographe à rattrapante, totaliseur 30 minutes, indicateurs de réserve de marche, de couple et de fonctions.

RM008-FMhm

Bénéficiant d’avancées technologiques comme la nanofibre de carbone pour la platine de mouvement, mise en œuvre pour la toute première fois dans l’édition limitée expérimentale RM 006, puis dans les montres RM 002-V2, RM 003-V2 et RM 004-V2, la RM 008-V2 est devenue le quatrième modèle de la collection Richard Mille à opérer cette transformation technique vers une platine en nanofibre de carbone.

La platine est réalisée dans un matériau composite isotrope constitué de nanofibres de carbone, injecté sous une pression très élevée de 7 500 N/cm2 à une température de 2 000 °C, afin de produire un matériau à la remarquable stabilité mécanique, physique et chimique dans toutes les directions. La platine est dotée d’une nervure périphérique qui augmente la rigidité de son assemblage avec les ponts.

richard-mille-rm-002-v2-tourbillon-13855
richard-mille-rm-008-tourbillon-chronograph-7891

Les concepts utilisés lors du développement de la RM 008-V2 allaient bien au-delà des modèles classiques à rattrapante. Les performances du chronographe s’en trouvaient améliorées grâce à la quasi-élimination des tressautements qui se produisent généralement au départ et à l’arrêt de l’aiguille de rattrapante, associée à un très faible niveau de frottement.

Un grand nombre d’études ont été nécessaires pour aboutir au développement et à la fabrication de roues dentées et de bascules en titane, une nouvelle génération de composants pour le mécanisme de rattrapante permettant de réduire nettement l’inertie globale. De plus, ces développements ont permis de réduire la consommation énergétique du mouvement de la RM 008 d’environ 50 % en diminuant les frottements sur l’arbre, ce qui, à son tour, empêchait l’aiguille du chronographe de sauter. Un résultat obtenu en focalisant la recherche sur le fonctionnement des bras de la rattrapante.





richard-mille-rm-008-tourbillon-chronograph-13871
RM008_AJ_RG_F-Massa_dos
bloc360_RM008_d01
getImageAlt('', item.acf.hero.image)
RM 010
Automatique
Précédente
getImageAlt('', item.acf.hero.image)
RM 004
Chronographe à Rattrapante (V2-V3)
Suivante